Le Ghana a recours à la vérification biométrique des électeurs pour les troisièmes élections présidentielles consécutives.

Le Ghana a recours à la vérification biométrique des électeurs pour les troisièmes élections présidentielles consécutives.

Décembre 7, 2016

Le “hat-trick” marque un nouveau jalon pour l’industrie biométrique.

Accra, Ghana : Aujourd’hui, plus de 16 millions de Ghanéens visiteront les bureaux de vote dans tout le pays pour élire leur prochain chef d’état dans le cadre des élections présidentielles du pays. Pour la troisième fois consécutive, ce processus sera facilité par la vérification biométrique, développée et déployée par les experts biométriques de GenKey.

La Commission électorale du Ghana pour la première fois fait appel à la technologie biométrique de GenKey pour enregistrer et vérifier les électeurs lors des élections présidentielles de 2012. Cette élection a été une première mondiale : la première fois que la technologie biométrique était utilisée pour vérifier l’identité des électeurs lors d’une journée électorale. Trois ans plus tard, la Commission électorale du Ghana a de nouveau eu recours à la solution biométrique de GenKey, cette fois dans le cadre des élections municipales.

Aujourd’hui, la technologie biométrique sera de nouveau au cœur du processus électoral du Ghana, aidant à vérifier l’identité de plus de 16 millions d’électeurs admissibles. Le maître d’œuvre du projet est la société STL Supertech, basée au Ghana, qui collaborera avec GenKey pour le processus de vérification biométrique.

Aucun autre pays au monde n’a déployé la biométrie à une telle échelle lors de trois élections successives. Selon Michiel van der Veen, PDG de GenKey, cela signifie que les élections présidentielles de 2016 constituent une étape majeure non seulement pour le Ghana, mais également pour l’industrie de la biométrie toute entière.

Selon Michiel van der Veen, “le Ghana est en train d’établir la norme en matière de vérification biométrique des électeurs à la fois en termes d’échelle et de fréquence. Le fait que le Ghana l’ait fait avec succès trois fois de suite démontre que la technologie biométrique adéquate, déployée de manière adéquate, peut permettre une vérification fiable et durable des électeurs le jour des élections. Ceci la preuve que les élections biométriques fonctionnent.”

Dans de nombreux pays d’Afrique subsaharienne, le manque de documents d’identité officiels rend difficile l’authentification de l’identité des électeurs, ce qui augmente le risque de fraude électorale le jour des élections. En conséquence, l’Afrique est devenue un pionnier mondial dans la mise en place de procédés de reconnaissance biométriques des électeurs, dans le cadre desquels les empreintes digitales et d’autres types de données biométriques sont utilisés pour enregistrer et vérifier l’identité des électeurs. Plus de 25 pays d’Afrique subsaharienne ont ainsi déjà organisé des élections basées sur la reconnaissance biométrique.

Selon Michiel van der Veen, la biométrie a un impact transformateur sur les élections nationales. “Lorsque les normes mondiales sont respectées, la biométrie peut être une solution durable pendant de nombreuses années. C’est ce que nous voyons au Ghana aujourd’hui, une vérification des électeurs qui est utilisée pour la troisième fois, sur une période de quatre ans. Ceci n’a pas seulement pour effet d’améliorer la réputation électorale du Ghana, c’est également une approche bien plus économique.”

Et la technologie biométrique ne cesse de progresser, allant même au-delà de la vérification de l’identité des électeurs. Les dispositifs de vérification biométrique (DVB) actuels peuvent par exemple également transmettre le dénombrement des électeurs de chaque bureau de vote à la commission électorale. Toujours selon Michiel van der Veen, “dans un bureau de vote, nos appareils sont de loin les plus sûrs. L’extension de notre solution à la transmission des résultats de vote est un autre exemple de l’approche holistique que nous adoptons pour réduire les risques de fraude, pas seulement en lien avec la biométrie.”

Le fait que le Ghana ait pu mettre en œuvre avec succès trois vérifications biométriques des électeurs est une excellente nouvelle pour le secteur de la biométrie. Mais ceci est également très prometteur pour l’avenir des élections dans les économies émergentes en général, ajoute Michiel van der Veen. “Chez GenKey, nous pensons que l’identité biométrique est la clé pour faire valoir toute une gamme de droits et libertés civils fondamentaux, y compris le droit à des élections démocratiques”, explique-t-il. “Le Ghana a prouvé que les élections biométriques peuvent être couronnées de succès. Et plus cette technologie sera éprouvée, plus elle pourra être utilisée pour organiser des élections pacifiques, ouvertes et justes en Afrique et ailleurs.


À propos de GenKey.

GenKey est une société experte en biométrie. Elle collabore avec différents partenaires pour fournir une gamme complète de produits d'identité biométrique numérique utilisés par les gouvernements, les institutions publiques et les entreprises. Avec plus de 100 millions d'identités vérifiées, GenKey est fière d'avoir accompagné plusieurs pays en développement dans la mise en place de solutions d'identité biométrique durables. GenKey opère à l'échelle mondiale, avec des bureaux en Europe, en Afrique et aux États-Unis.

En savoir plus sur GenKey >

Nouvelles archives.

Contactez-nous.

Pour des questions de presse et les dernières actualités de GenKey.

Contactez-nous